E C K A N K A R, la religion de la Lumière et du Son de Dieu


Le Chinois de mes rêves


D. S.

Il y a environ cinq ans, mon mari et moi habitions Wichita, au Kansas. Un soir en rentrant à la maison, après avoir suivi un cours à la Wichita State University, il m’a montré, tout enthousiaste, un répertoire provenant d’une école publique de la région. On y offrait un cours sur ECKANKAR. Il a insisté pour que j’y aille, car il savait que je faisais beaucoup de recherches à cette époque. Après mon inscription, j’ai compris qu’ECKANKAR était la voie que je devais suivre.

Quand j’étais jeune, je recevais pendant mes rêves la visite d’un Chinois qui me conduisait dans les mondes célestes. Des années plus tard, en regardant des photos ECK, j’ai découvert la personne qui m’a servi de guide spirituel pendant ma jeunesse. Il s’agissait de Lai Tsi, le Maître ECK qui est à la tête du Temple de Sagesse d’Or de Dayaka, sur le plan éthérique.



Page Lai Tsi
Page d'accueil d'ECKANKAR
Contenu


Extrait de ECK Mata Journal, copyright ã 1982 ECKANKAR. Tous droits réservés