E C K A N K A R, la religion de la Lumière et du Son de Dieu

Une experience vécue en Inde

Jaswinder Kurr

J’ai grandi dans une petite ville agricole de l’Inde, à deux pas de l’école où enseignait mon père. De la fenêtre de ma chambre à coucher, j’apercevais de verts pâturages derrière lesquels se dressait l’Himalaya. Les montagnes s’élevaient à perte de vue et semblaient rejoindre le ciel.

Quand j’étais absorbé dans mes pensées, il m’arrivait de ressentir une présence dans ma chambre. Je regardais alors autour de moi et ne voyais personne. J’avais toutefois l’impression de savoir où se trouvait ce personnage invisible.

Je me suis rendu compte qu’en tournant très rapidement la tête, j’entrevoyais un homme aux yeux sombres et pénétrants, vêtu d’une robe pourpre.

Ma mère m’a dit un jour : " Jassie, la prochaine fois que cet être t’apparaît, assure-toi de la pureté de ses intentions en chantant ‘Sat Nam, Vi-Guru’. Ainsi, il s’éclipsera s’il ne te veux pas du bien dans le sens le plus élevé du terme. "

Sat Nam est un nom de Dieu. Vi-Guru signifie instructeur véritable. Dans Eckankar, il s’agit du Mahanta, mon guide intérieur. Je connaissais fort bien ces mots, car il s’agissait de termes courants de la religion Sikh que pratiquaient mes parents.

Chaque fois que je remarquais ce visiteur dans ma chambre, je fermais les yeux et disais : " Sat Nam, Vi-Guru ". Au lieu de s’atténuer, sa présence s’intensifiait ! À un moment donné et sans même m’en rendre compte, je l’ai accepté comme ami.

En visite chez mes grand-parents, j’avais l’habitude de traverser une magnifique prairie pour atteindre un bosquet de manguiers situé près d’un lac. Pendant cette petite excursion d’environ deux kilomètres, il me semblait entendre des bruits de pas à ma droite. Puis, au bout d’un certain temps, cela cessait.

Ce phénomène s’est poursuivi jusqu’à mon déménagement en Angleterre, survenu au début de mon adolescence. Ensuite, je n’ai plus ressenti cette présence pendant plusieurs années. J’ai été vraiment impressionné quand un ami m’a donné un livre d’Eckankar. Je rencontrais enfin quelqu’un qui parlait le même langage que moi !

Un jour, alors que nous étions assis chez lui pour discuter du livre, j’ai regardé autour de moi et j’ai aperçu une peinture accrochée au mur. Je m’en suis approché et j’ai désigné un visage d’homme.

" Qui est-ce ? " lui ai-je demandé.

Mon ami m’a souri et m’a répondu : " Le grand Maître ECK tibétain Rebazar Tarzs. "

" Il s’agit du visiteur qui apparaissait dans ma chambre voici bien des années ", lui ai-je dit.

Tout mon être vibrait en cet instant de retrouvailles et les nombreuses expériences vécues avec Rebazar Tarzs défilaient devant mes yeux.

Je me suis rendu compte que peu importent notre voie et nos croyances, les Maîtres ECK font leur possible pour nous élever spirituellement. Ces géants de la spiritualité nous protègent et nous guident. Ils restent à proximité dans l’attente d’un signe de notre part ou d’une opportunité de nous faire progresser sur le plan spirituel.

Si vous désirez en rencontrer un, chantez donc HU ce soir.


Page Rebazar Tarzs
Page d'accueil d'ECKANKAR
Contenu


Extrait de ECKANKAR Journal, copyright © 1996, ECKANKAR. Tout droits réservés.